Astiquer au naturel

Faites le ménage dans vos produits d’entretien !

Quand on se penche sur la composition des produits ménagers, on se rend compte que l’on est bien plus pollués que préservés.

Une maison propre, c’est avant tout une maison saine. Or, quand on se penche sur la composition des produits ménagers, on se rend vite compte que l’on est bien plus pollués que préservés. Exit donc les composants issus de la pétrochimie et leur impact délétère sur la santé et l’environnement. A la place, on adopte l’efficacité et l’innocuité des produits naturels. TOP 4 des indispensables à voir chez soi. 

Bicarbonate de soude : le multi-tâches

Obtenu à partir de deux matières minérales d’origine naturelle (le calcaire et le sel gemme), le bicarbonate de soude ou de sodium est un merveilleux nettoyant et dégraissant lorsqu’il est mélangé à de l’eau. En poudre, il est aussi parfait pour récurer et désodoriser. 

On l’utilise pour : nettoyer ses plaques de cuisson, laver le sol ou les surfaces (sauf en bois). Pour assainir et désodoriser le réfrigérateur ou les chaussures (on laisse poser la poudre avant de frotter et de l’enlever avec une éponge humide). Mélangé à quelques gouttes de citron sur une brosse à dents, c’est aussi un excellent blanchissant et détachant.

 

Les cristaux de soude : les « boosteurs » d’efficacité

Ces cristaux que l’on retrouve dans les gisements naturels de natron (ou créés en laboratoire à partir de sel et de craie), ont des propriétés similaires au bicarbonate, mais en plus puissantes : ils sont plus dégraissants et ont des propriétés désincrustantes. Pas étonnant donc qu’on les retrouve en tant qu’ingrédients phares des lessives naturelles faites maison.

On l’utilise pour : récurer le four, les sols, les terrasses, les appuis de fenêtre, mais aussi enlever du papier peint, des vernis, décaper des peintures en le mélangeant à de l’eau.

Le percarbonate de soude : le super détachant-blanchissant

Le percabonate de soude est le composant naturel génialissime pour solutionner le problème du linge blanc terni ou enlever les tâches textiles. Issu de matières premières naturelles (sel, eau et craie), il libère de l’eau oxygénée au contact de l’eau chaude (40°), ce qui fait de lui un blanchisseur et un détachant naturel super efficace. 

On l’utilise pour : redonner de l’éclat à son linge blanc, détacher les textiles.

Pour blanchir, ajoutez 3 cuillères à soupe de percarbonate de soude dans le tambour de votre machine avant lavage.  Pour détacher, faites tremper le linge dans de l’eau chaude mélangée à 4 cuillères de percarbonate avant passage en machine. En cas de tache très incrustée, l’imbiber d’un peu de percarbonate et d’eau chaude, laisser poser une heure, puis mettre en machine. Le percarbonate de soude est aussi très performant pour venir à bout des tâches de moisissure dans la salle-de-bain. Bon à savoir : rien ne sert de confectionner son spray de percarbonate de soude à l’avance : une fois dans l’eau chaude, il perd son oxygène actif au bout de quelques heures.

L’acide citrique : l’anti-calcaire surpuissant

Pour venir à bout du dépôt de calcaire et de tartre, la puissance de l’acide citrique fait le job ! Cet acide naturel présent dans la plupart des fruits, produit par un champignon (Aspergillus niger) mis en culture sur une solution nutritive sucrée à l’état industriel, est hyper-puissant pour détartrer au naturel. 

On l’utilise pour : récurer le calcaire et le tartre sur les lavabos, la baignoire, la douche,… en frottant l’acide citrique mélangé à de l’eau. Dans la cive des toilettes : déposer 3 à 4 cuillères à soupe directement dans le fond de la cuvette. Laisser agir quelques heures. Frotter avec une brosse à récurer. Répéter l’opération en cas d’entartrage important. Vos toilettes seront comme neuves !

Bon à savoir

Paradoxalement, les huiles essentielles sont nocives pour l’environnement lorsqu’elles sont rejetées dans les eaux usées. Si certaines marques commerciales n’hésitent pas à les ajouter dans la composition de leurs détergents, en faisant au passage un argument de vente, le ménage éco-responsable se fait sans l’ajout d’huiles essentielles lorsqu’elles sont destinées à finir dans l’environnement. On les bannît donc de nos recettes ménagères en mode « Do It Yourself » pour confectionner un détergent pour le sol, un spray pour nettoyer la douche, les lavabos, etc. En revanche, elles sublimeront l’effet propreté de votre ménage en tant que parfum d’intérieur, embaumant les pièces de votre habitat d’une délicieuse odeur, tout en les purifiant et les assainissant.

Je partage cet article :

Facebook
LinkedIn
Email
Print
Dans la même rubrique
La start-up marseillaise, portée par Victor Danescu et Valentin Deleuze, accompagne les particuliers dans leurs travaux d’éco-rénovation, "la clé de l’habitat de demain"....
Le spécialiste du climat François Gemme a sensibilisé les acteurs de l'immobilier à l'importance de leur rôle lors de la 9e édition des Assises de la Transition Ecologique du Club Immobilier Marseille Provence. ...
Encore émergente dans les secteurs de la construction et de la réhabilitation, l’éco-conception est le socle de LSRE, agence de promotion immobilière et foncière, qui vient de remporter un projet de rénovation « Zéro béton...

LA QUINZAINE !

La newsletter de Maintenant 
c’est le rendez-vous hebdo de votre e-média de l’acclimat’Action 
🌏 sur Aix-Marseille-Provence.