Rénover son Berkail de façon écoresponsable

La start-up marseillaise, portée par Victor Danescu et Valentin Deleuze, accompagne les particuliers dans leurs travaux d’éco-rénovation, "la clé de l’habitat de demain".

Tout fraîchement désignée lauréate du Réseau Entreprendre Provence, la start-up marseillaise accompagne les particuliers dans l’éco-rénovation de leur habitat. Ou quand la conscience écologique s’impose comme chef de chantier à part entière.

Peinture à base de coquilles d’huîtres ou d’algues, chanvre ou liège comme alternative isolante à laine de verre, tomettes marseillaises récupérées à la casse… Lorsque l’on confie ses travaux de rénovation à la start-up marseillaise Berkail, l’éco-responsabilité s’invite comme chef de chantier. Rénovation énergétique, matériaux alternatifs 100% biosourcés ou recyclés, gestion des déchets générés, et tout bientôt, mesure d’impact, tels sont les quatre axes écologiques autours desquels la jeune pousse marseillaise déploie son offre d’accompagnement auprès des particuliers. Sa promesse : simplifier et décarboner leurs travaux de rénovation dans un secteur du bâtiment considéré comme l’un des plus polluants au niveau mondial (43% des consommations annuelles énergétiques et 23% des émissions de gaz à effet de serre en France).   

Réduire l’impact à la source

C’est en se frottant lui-même au casse-tête des multiples démarches liées à la rénovation de son habitat, mais aussi en constatant la quantité hallucinante de déchets générés suite aux travaux réalisés, que Victor Danescu, fort d’une expertise dans la promotion immobilière, créé la société « Comment » en 2022. Elle devient Berkail en novembre dernier, rejointe par Florentin Deleuze et son profil marketing, futur associé désireux d’œuvrer aux fondations de ce que sera « l’habitat de demain ».  

« 56% de l’impact carbone dans le bâtiment provient des matériaux utilisés. Les particuliers peuvent facilement participer à la décarbonation du secteur en réduisant l’impact de leur foyer directement à la source », commente ce dernier. En choisissant d’installer une chasse économe en eau, une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) plutôt qu’une climatisation, ou encore d’enduire leur sol de tadelakt plutôt que de bêton ciré. Des alternatives à des matériaux « classiques » qui n’ont rien d’écologiques et qui habillent pourtant allègrement nos habitats sans que l’on n’en ait souvent conscience.

L’un des chantiers réalisés par Berkail sur deux ans : la pose d’un sol à partir de tomettes marseillaises récupérées et l’installation d’une VMC en guise de climatisation. Photo : Berkail

Habiter l’habitat de demain

« Quand des clients viennent nous voir, leur priorité reste de trouver un contractant général de confiance, pas de rénover leur appartement à partir de solutions éco-responsables », reconnaît Florentin Deleuze. « La sensibilisation aux alternatives écologiques, souvent méconnues, ne vient que dans un second temps. Au final, nos clients sont fiers de participer à leur échelle au défi climatique, même si les matériaux de l’éco-rénovation sont encore en moyenne de 20 à 30% plus chers ».

Une tendance qui devrait se démocratiser dans les années à venir, ce dont ne doute pas le marketeur. Pour lui, « l’éco-rénovation, c’est l’habitat de demain ». Un secteur d’avenir qu’a aussi décelé et encouragé le Réseau Entreprendre Provence en désignant Berkail, en décembre dernier, lauréate après avoir été retenue dans le programme Start-Création. De quoi permettre à la jeune pousse, hébergée chez Marseille Innovation, de capitaliser sur un prêt d’honneur de 25K€, quand ses responsables bénéficient d’un accompagnement personnalisé sur deux ans.

Période durant laquelle Berkail entend s’attaquer au gros œuvre de son chantier dédié à la rénovation éco-responsable :  programmer une levée de fonds et l’accompagnement d’une trentaine de nouveaux projets au cours de cette année, renforcer son équipe de sept collaborateurs (5 à ce jour), ouvrir un second bureau à Nice avant de s’implanter ailleurs dans l’Hexagone, et réaliser un chiffre d’affaires de 2M€ (600 000 € en 2023).

Berkail.co

Lire aussi : Laisse bêton l

Je partage cet article :

Facebook
LinkedIn
Email
Print
Dans la même rubrique
Pierre Bellagambi, PDG de Qista, est prêt à apporter son soutien et son expertise dans la lutte anti-moustique durable et sans pesticide lors des JO 2024. ...
La gestion intégrée des eaux traitées ou « perdues » dans le réseau pluvial fait incontestablement partie des grands enjeux de demain. Un défi que GreenCityZen by Simpliciti entend bien relever en s’appuyant sur ses capteurs connectés...
En rade d'idées originales pour sensibiliser vos collaborateurs aux enjeux climatiques ? Maintenant vous présente 10 ateliers ludiques déployés sur Aix-Marseille....
Pour Marie-Pauline Beugin, consultante RSE Senior chez Groupe Rive Neuve, partenaire de Maintenant, la directive européenne devrait faciliter l'identification des entreprises défaillantes en termes de droit de l’homme et de protection de l’environnement. ...
En misant sur la complémentarité de leurs compétences, la société de gestion KYOSEIL AM et le groupe Rive Neuve créent le premier fonds d'investissement pour les structures à impact du territoire....
Le spécialiste du climat François Gemme a sensibilisé les acteurs de l'immobilier à l'importance de leur rôle lors de la 9e édition des Assises de la Transition Ecologique du Club Immobilier Marseille Provence. ...

LA QUINZAINE !

La newsletter de Maintenant 
c’est le rendez-vous hebdo de votre e-média de l’acclimat’Action 
🌏 sur Aix-Marseille-Provence.