A Marseille, on ne compte pas un arbre par habitant

A l’heure où les villes annoncent des objectifs toujours plus ambitieux en matière de plantation d’arbres (308 000 grands arbres et 300 000 arbres de petites taille pour Marseille…), les outils intelligentes de Natural Solutions pourraient bien jouer le rôle « d’inspecteur des travaux finis » pour objectiver ces belles promesses.

Selon des chercheurs espagnols, vivre à proximité de la nature est essentiel pour notre santé mentale. Pour la préserver, nous devrions pouvoir voir au moins trois arbres depuis notre logement. Autant dire qu’à Marseille, on est loin du compte. C’est ce que confirme Natural Solutions qui recense le patrimoine arboré public et privé en ville grâce à l’IA. La pépite marseillaise a fourni des données exclusives à Maintenant sur la végétalisation des quartiers marseillais et son ratio au m² par habitant.

L’homme n’est pas fait pour vivre dans le tout béton. Pour être bien dans sa tête et dans son corps, il a besoin d’être en lien avec la nature. Ce que confirme toujours plus la science. En septembre 2022, des chercheurs de l’Institut pour la santé globale de Barcelone évaluaient la règle des espaces verts 3-30-300 et son impact sur la santé mentale. Une règle selon laquelle pour être bien dans sa tête, nous devons être en mesure de pouvoir voir 3 arbres depuis notre habitat, vivre dans quartier qui recèle au moins 30% d’espaces arborés et habiter à moins de 300 mètres d’un parc ou d’une forêt.

4,6m² par habitant à Marseille

Dans son dossier consacré au phénomène d’îlots de chaleur urbains, Maintenant révélait déjà le peu d’espaces verts publics que compte Marseille, soit seulement un petit 4,6m² moyen par habitant (1), quand l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en recommande au moins 12m². Le tout en affichant une forte inégalité territoriale, selon que l’on vive au centre, entièrement minéralisé, ou au sud de la ville, où la densité végétale oscille entre 43 et 95%. En s’appuyant sur l’IA, Natural Solutions va plus loin et démontre que même dans les quartiers marseillais les mieux lotis en espaces verts, on peine à pouvoir compter un arbre par habitant dans la deuxième ville de France.

0,93 arbre par habitant aux Goudes, 0,01 à Noailles

En s’appuyant sur l’intelligence artificielle, cette entreprise marseillaise qui met « la technologie au service de la biodiversité » a conçu un outil capable de recenser le patrimoine arboré public et privé en ville. Une réelle avancée quand la plupart des communes connaissent relativement bien celui qui leur appartient, mais se heurtent à une inconnue quand il s’agit de définir celui détenu par le privé. 

 « En entraînant l’intelligence artificielle à pouvoir reconnaître les arbres et à les détecter, on a pu, à partir de photos récentes prises par l’Institut national de l’information géographique et forestière, obtenir le nombre d’arbres présents sur des zones particulières de la ville », commente Khaled Talbi.

L’ingénieur géo-maticien chez Natural Solutions a ainsi passé au crible les huit premiers arrondissements marseillais, les huit autres devant l’être dans les semaines à venir. En s’appuyant sur les prédictions des populations d’arbres fournies par son outil intelligent, ramenées aux nombres d’habitants qui vivent dans ces quartiers, aucun n’atteint jusqu’ici le quota d’un arbre par habitant. Selon les données obtenues, ce sont Les Goudes (8e) qui s’approchent le plus de ce ratio avec 0,93 arbre par habitant, quand le plus à la traîne est sans trop de surprise le quartier de Noailles (1e), avec un dérisoire 0,014 arbre.

Affiner les données avec la technologie LIDAR

Détecter et dénombrer les arbres, la technologie LIDAR, pour Light Detection And Ranging, autre outil déployé par Natural Solutions en s’appuyant sur l’open data et les outils de l’IA, est également en mesure de le faire. Mais c’est surtout pour aller plus loin dans la volonté de recenser les surfaces végétalisées d’une ville qu’elle intervient. Grâce à des photos aériennes prises depuis des avions de l’IGN – French Mapping Agency (Institut Géographique National), le radar qui fonctionne avec la lumière infrarouge de LIDAR détecte tous les « objets verts » vus du ciel (cimes d’arbres, pelouse, jardin…), mais aussi leur hauteur, leur densité et leur surface. De quoi permettre de calculer l’indice de végétation NDVI , ou taux de couverture végétale d’une ville, et de dresser des cartes 3D qui font état de sa végétalisation. « Ce taux nous permet de pouvoir calculer la surface végétalisée d’un quartier, mais aussi le taux de couverture végétale par habitant en m² », précise Khaled Talbi.

Des données exclusives pour Maintenant

Ces données spécifiques, l’ingénieur les a extraites à la demande de Maintenant. Déjà « leaders » en matière de capital arboré, avec 715m²de surface végétalisée par habitant (soit 55%), les résidents des Goudes (8e) sont ceux qui disposent de la plus importante couverture végétale parmi la population des 8 premiers arrondissements de Marseille. Le quartier rempli donc bien ici les 30% d’espaces verts imposés par la règle 3-30-300. Quant aux plus en manque de verdure, ce sont les habitants du quartier de la Préfecture (6e), avec seulement 21m² de surface végétalisée par habitant (17%).

A l’heure où les villes annoncent des objectifs toujours plus ambitieux en matière de plantation d’arbres (308 000 grands arbres et 300 000 arbres de petites taille pour Marseille), les outils intelligents de Natural Solutions pourraient bien jouer le rôle « d’inspecteur des travaux finis » pour objectiver ces belles promesses une fois le temps des élections venu.  

Les principales données de Natural Solutions par quartier :

Nombre d’arbres par habitant et couverture végétale par habitant en m² 

Marseille 8eLES GOUDES           0.93   – 715 m²
Marseille 8eMONTREDON         0.83 – 467 m²
Marseille 8ePOINTE ROUGE      0.50 – 258 m²
Marseille 8eSAINTE ANNE         0.40 – 224 m²
Marseille 8eSAINT GINIEZ          0.29 – 203 m²
Marseille 7eROUCAS BLANC      0.36 – 182 m²
Marseille 8eBONNEVEINE          0.23 – 169 m²
Marseille 8ePERIER                     0.31 – 160 m²
Marseille 8eVIELLE CHAPELLE    0.26 – 159 m²
Marseille 2eARENC                     0.05 – 143 m²
Marseille 1erSAINT CHARLES      0.08 – 126 m²
Marseille 8eLA PLAGE                 0.16  – 124 m²
Marseille 7eENDOUME             0.14 – 105 m²
Marseille 7eBOMPARD             0.17 – 91 m²
Marseille 8eLE ROUET                0.12 – 87 m²
Marseille 3eBELLE DE MAI       0.09 – 87 m²
Marseille 3eSAINT MAURON    0.08 – 81 m²
Marseille 2eLA JOLIETTE            0.06 – 69 m²
Marseille 5eLE CAMAS              0.08 – 68 m²
Marseille 7eSAINT VICTOR       0.08 – 67 m²
Marseille 4eLA BLANCARDE     0.11 – 67 m²
Marseille 5eBAILLE                     0.09 – 66 m²
Marseille 7eSAINT LAMBERT   0.08 – 62 m²
Marseille 7eLE PHARO              0.06 – 62 m²
Marseille 1erBELSUNCE             0.04 – 62 m²
Marseille 6eVAUBAN                0.10 – 59 m²
Marseille 3eSAINT LAZARE       0.05 – 59 m²
Marseille 5eSAINT PIERRE        0.07 – 57 m²
Marseille 4eCHUTES LAVIE        0.07 – 51 m²
Marseille 4eCINQ AVENUES     0.07 – 48 m²
Marseille 5eLA CONCEPTION    0.06 – 48 m²
Marseille 1erCHAPITRE               0.05 – 47 m²
Marseille 4eLES CHARTREUX    0.05 – 45 m²
Marseille 1erTHIERS                    0.04 – 41 m²
Marseille 1erOPERA                    0.01 – 40 m²
Marseille 3eLA VILETTE              0.04 – 40 m²
Marseille 6eCASTELLANE          0.03 – 32 m²
Marseille 1erNOAILLES               0.01 – 32 m²
Marseille 2eHOTEL DE VILLE    0.02 – 31 m²
Marseille 6ePALAIS DE JUSTICE  0.03 – 31 m²
Marseille 6eLODI                          0.04 – 30 m²
Marseille 2eGRANDS CARMES   0.02 – 27 m²
Marseille 6eNOTRE DAME DU MONT  0.02 – 23 m²
Marseille 6ePREFECTURE          0.02 – 21 m²
Données Natural Solutions

Lire aussi : Tous les arbres sont-ils bons à planter en ville ? (« Planter local n’est pas forcément un bon choix »)

400 arbres aux essences différentes ont été plantés à Aix-les-MIlles. Le but : identifier celles qui génèrent de l'ozone sous l'effet du rayonnement solaire. Photo Pierre Sicard
400 arbres aux essences différentes ont été plantés à Aix-les-MIlles. Le but : identifier celles qui génèrent de l’ozone sous l’effet du rayonnement solaire. Photo Pierre Sicard

Je partage cet article :

Facebook
LinkedIn
Email
Print
Dans la même rubrique
Fort d'une expertise de plus de vingt ans dans la valorisation des matières organiques résiduelles, le Geres prête main forte à la Région Sud pour déployer 330 unités de méthanisation sur le territoire d’ici 2030....
Réussir son compost relève d'une main de maître ! Maître-composteur et co-présidente du Réseau Compost Citoyen Paca, Carolyn Legg nous guide étape par étape....
La méthode développée par l'entreprise marseillaise ImpactMaker enrichit la finance du carbone à travers la filière du compostage des biodéchets....
Pour que le compost produit localement profite à la terre locale, l'entreprise marseillaise Impact for change joue la carte de l'écologie circulaire....
En s'ancrant dans la sororité, le mouvement marseillais invite les femmes à impact à prendre leur place dans la société et dans le monde. ...
Aux côtés de l’atrocité et des vies qui s’éteignent par milliers, la guerre a aussi un impact sur l’environnement. Licencié de Sciences Po Aix, Adrien Estève analyse cet impact et l'adaptation des armées au réchauffement...

LA QUINZAINE !

La newsletter de Maintenant 
c’est le rendez-vous hebdo de votre e-média de l’acclimat’Action 
🌏 sur Aix-Marseille-Provence.