El Niño aura-t-il un impact en Méditerranée ?

Phénomène météorologique cyclique caractérisé par l’augmentation de la température des eaux du Pacifique, El Niño fait son retour en grand. Les climatologues craignent un « Super El Niño » aux effets désastreux sur le climat mondial : records de températures, canicules intenses, fortes pluies ou sécheresses… Avec des conséquences probables en Méditerranée. Les explications de Paul Marquis, le météorologue de la chaîne marseillaise E-météo Service

C’est officiel. L’Organisation météorologique mondiale vient d’annoncer que le réveil tant redouté d’El Niño n’est plus une crainte mais bien une réalité. Ce phénomène météorologique naturel et cyclique, qui se produit tous les 2 à 7 ans, s’est amorcé dans les eaux du Pacifique au large du Pérou et de l’Equateur, risquant de faire grimper les températures planétaires à des niveaux records. Celui qui doit son nom aux péruviens, qui l’ont baptisé « l’enfant » en espagnol, en référence à Jésus, le phénomène atteignant son apogée à Noël, se caractérise par une augmentation de la température des eaux de surfaces de l’océan, lesquelles sont portées d’est en ouest par les alizées. Conséquences :  sous l’effet de la chaleur et de l’humidité, de fortes précipitations se produisent. Mais lorsque El Niño frappe la Terre, le sens des vents s’inverse, provoquant aussi des sécheresses, des moussons, des ouragans et d’autres phénomènes météorologiques violents, même s’il ne frappe pas l’ensemble du globe de la même façon.

Un « Super El Niño » malgré trois années d’El Nina

« Ce qui inquiète les scientifiques, c’est que nous venons de passer trois années d’El Nina, le phénomène inverse d’El Nino qui refroidit les eaux de l’océan, et que cela ne nous a pas empêché d’enregistrer des records de températures, notamment l’an dernier », explique Paul Marquis, météorologue à la chaîne météo marseillaise E-météo Service. « On craint donc un « Super El Niño » aux conséquences désastreuses sur le climat planétaire», précise celui qui annonce que l’élévation de la température des eaux était déjà de +1,1° début juin, quand El Niño frappe de plein fouet à +8°. « Au début de l’automne, elle devrait être de +2,8° selon BOM, le service météorologique australien. En général, les effets d’El Niño sur les températures se ressentent plutôt l’année suivant son apparition ».

2023-2027, période la plus chaude jamais enregistrée

Anticipant le phénomène, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) avait annoncé début mai que la période 2023-2027 serait avec « quasi certitude » la plus chaude jamais enregistrée sur Terre, sous l’effet combiné d’El Niño et du réchauffement climatique provoqué par les émissions de gaz à effet de serre. « Même si le lien entre ce « Super El Niño » et le réchauffement climatique n’est pas avéré, on suppose qu’il existe, car on ne voit pas d’autres explications pour expliquer son intensité ». L’enfant turbulent du climat devrait aussi se faire ressentir sur nos côtes : « On s’attend à des épisodes en Méditerranée, dès la fin du mois d’août, avec de fortes pluies en Grèce en Italie et en France. Comme la mer sera en surchauffe, les pluies risques d’être deux fois plus violentes », commente celui qui avoue les redouter. « Nous sommes face à trois facteurs convergents : une terre qui se réchauffe rapidement, une activité du cycle solaire élevée et l’impact de l’activité humaine. Avec El Niño en plus, tout est là pour annoncer un automne anormalement chaud ».

Je partage cet article :

Facebook
LinkedIn
Email
Print
Dans la même rubrique
Dopés par l'envolée des prix de l'énergie depuis la guerre en Ukraine, les installations de froid renouvelable par géothermie connaissent un engouement auprès des entreprises et des collectivité territoriales de la région Sud en tant...
Pierre Bellagambi, PDG de Qista, est prêt à apporter son soutien et son expertise dans la lutte anti-moustique durable et sans pesticide lors des JO 2024....
Pour rendre le changement climatique plus concret, la Cité de l’environnement a développé une plateforme pédagogique qui permet de mieux appréhender le phénomène, quel que soit le lieu du globe où l’on réside....
Les chiens sont comme les enfants : de grands joueurs dans l’âme. Alors quand il s’agit de les dresser pour assurer une mission d’envergue, à savoir la recherche de fuites d’eau sur le réseau de...
Si elle est devenue l’expression d’une démarche artistique et militante, la concentration de dioxyde de carbone dans l’air est avant tout l’un des indicateurs, et l’un des moteurs, du réchauffement climatique....

LA QUINZAINE !

La newsletter de Maintenant 
c’est le rendez-vous hebdo de votre e-média de l’acclimat’Action 
🌏 sur Aix-Marseille-Provence.