Eau précieuse

Alors que l’on s’achemine vers une raréfaction de cette ressource précieuse, économiser l’eau est devenu une nécessité impérieuse. Un geste écologique et économique. La preuve par 3.

Qu’on se le dise : la période estivale représente 60% de la consommation annuelle d’eau. En juin dernier, 19 communes du département étaient placées en état d’alerte sécheresse renforcé, le reste en vigilance. Alors que l’on s’achemine vers une raréfaction de cette ressource précieuse, économiser l’eau est devenu une nécessité impérieuse. Le côté positif, c’est que ce geste écologique est aussi un geste économique. La preuve par 3.

Estimations faites sur base du prix moyen du litre d’eau du robinet à Marseille en 2023 (3,83€ le m3, soit 0,0038 € le litre). Coûts énergétiques non pris en compte.

1. Opter pour une douchette économique

Economies réalisées : 40,15€ par an

Sans surprise, l’été est la saison où l’on prend le plus de douches. Sachant que chacune d’elle consomme en moyenne 57 L d’eau (1), soit près de 40% de l’utilisation en eau journalière d’un Français, se prélasser sous cette pluie corporelle revient donc à 0,21€ la douche. Sur base de deux douches prises par jour quand il fait chaud, on monte à 0,42€ (6,30€ par mois). La douchette économique permet de réduire cette consommation d’eau de 50% en moyenne, grâce à un débit plus économe (6,5 L/minute, contre 12 à 20 L/minute pour un pommeau de douche classique). De quoi faire baisser le coût de la consommation en eau de sa douche de moitié, soit à 0,10€. A raison d’une douche par jour, cette douchette écologique et économique permet donc d’économiser quelque 40,15€ sur sa facture d’eau annuelle. 

  1. Source : Observatoire du Centre d’information sur l’eau (Cieau)

Le truc pour écolonomiser :

Pour connaître le prix exact de la consommation en eau de vos douches, une formule de calcul s’impose : 

Prix de l’eau appliqué sur sa commune X la consommation en eau par minute X le nombre de minutes passées sous la douche. 

Sur base d’un débit de 15 litres par minute, le prix de revient d’une douche de 5 minutes à Marseille est donc de 0,28€. 

Pour connaître sa conso d’eau par minute : placer un seau gradué en litres dans la douche. Ouvrir l’eau au-dessus du seau en activant en même temps un chrono. Couper l’eau après une minute. Le niveau de graduation atteint par l’eau vous donne la consommation en eau de votre douche en litre par minute.  Il ne vous reste plus qu’à programmer votre chrono sur 5 minutes quand vous prenez votre douche. 

2. Placer une bassine dans l’évier de sa cuisine

Economies réalisées : 2,16€ par an

L’eau qu’on utilise pour rincer ses légumes, celle qu’on laisse couler pour la boire plus fraîche ou en attendant qu’elle chauffe… c’est autant d’eau perdue et bêtement gaspillée. En plaçant une bassine vide dans l’évier de votre cuisine (capacité de 6L), il vous est possible de la récupérer et de la réserver à un autre usage, comme l’arrosage des plantes. Economies réalisées : 0,022 centimes par jour, soit 0,6€ par mois.  Ce geste pouvant s’appliquer toute l’année, cette modeste épargne atteint 2,16€ par an. Pas folichon, on vous l’accorde. Mais comme le dit le dicton, il n’y a pas de petites économies. L’astuce pour les faire grimper : pratiquer le même geste dans la douche en attendant d’obtenir la bonne température. 

3. Faire la chasse aux fuites d’eau

Economies réalisées : 16,20€ par an sur la fuite du robinet, 82€ sur celle de la chasse d’eau

Un robinet qui fuit, c’est jusqu’à 120 L de pertes d’eau possible par jour. Une chasse d’eau (qui représente à elle seule 31% des activités quotidiennes les plus gourmandes en eau), jusqu’à 600 L. Comme le dit Greenpeace, tout ce qui goutte coûte ! Le moment est donc venu de vous lancer dans la chasse aux fuites. Sur base de ces chiffres, enrayer celle qui sévit sur le robinet peut vous faire économiser 0,45€ par jour et 16,20€ par an. Réparer la chasse d’eau, 2,28€ journaliers et 82€ annuels. 

Source : Greenpeace et Ademe

Le prix de l’eau doit-il augmenter ? 

Un Français consomme en moyenne 148 litres d’eau par jour, soit4 440 litres par mois. Le prix moyen du litre d’eau du robinet en France varie considérablement d’une commune à l’autre (0,3€ en moyenne selon Véolia). Toutes ne sont en effet pas logées à la même enseigne face à la ressource en eau.
Quand certaines régions brillent par l’absence quasi généralisée de nappes phréatiques, d’autres sont directement alimentées par les montagnes. Le traitement de l’eau par les communes est donc plus ou moins cher en fonction de leur position géographique.

En janvier dernier, le prix du m3 d’eau a augmenté de 7 à 11 % dans plusieurs agglomérations. Une répercussion de la hausse du prix de l’énergie, qui retentit sur les usines de traitement et de distribution. Ces prix sont-ils encore trop bas au regard de la raréfaction vers laquelle s’achemine cette ressource précieuse ? C’est ce que pensent de plus en plus d’experts, persuadés qu’une préservation optimale de l’eau par la population n’adviendra que si l’on touche à son portefeuille… 

Si adopter les bons gestes ne fait pas réaliser des économies substantielles, ils contribuent en revanche à éviter de débourser des sommes bien plus conséquentes dans l’avenir, faute de ne pas avoir mesuré l’urgence à économiser cette ressource vitale. 

Je partage cet article :

Facebook
LinkedIn
Email
Print
Dans la même rubrique
1. Débrancher ses appareils en veille → bannière-capsule : Economies réalisées : entre 80 et 120 € par an Qu’on se le dise : ce n’est pas parce que nos téléviseurs, modems, consoles, ordinateurs et autres micro-ondes sont...
Je débranche tout ! (mes appareils en veille ) ou comment économiser 80€ en moyenne par an, juste an appuyant sur un bouton....

LA QUINZAINE !

La newsletter de Maintenant 
c’est le rendez-vous hebdo de votre e-média de l’acclimat’Action 
🌏 sur Aix-Marseille-Provence.