Elections européennes : « Du vote à l’assiette » veut donner le goût du vote aux jeunes

Du volet social au volet écologique, l’Alimentation durable et l’Europe s’érige comme le thème central d’une grande campagne de mobilisation nationale lancée par l'association marseillaise en faveur du vote européen chez les jeunes.

Motiver la génération Z à se rendre aux urnes le 9 juin, c’est le défi qu’entend relever l’association marseillaise « Du vote à l’assiette » en menant une campagne alléchante à destination des jeunes dans différentes villes de l’Hexagone. Ou quand élire leurs représentants européens sert à garnir leurs assiettes de demain.

« L’Europe et les politiques, ça sert à rien ». « Ah ouais ? T’en es sûre ?  Tu t’es déjà demandé le rôle que l’Europe joue dans ce qui t’est servi trois fois par jour dans ton assiette ? » Tel est en substance le message central porté par « Du vote à l’assiette », toute jeune association marseillaise qui entend « donner aux jeunes le goût d’agir par le biais de leur assiette » dans le cadre des élections européennes de 9 juin prochain. Autrement dit, à prendre part au jeu démocratique en allant déposer leur bulletin de vote dans les urnes, eux qui sont majoritairement en mal d’intérêt politique, bien que représentant les forces vives sociétales européennes de demain : selon un dernier sondage Ipsos, les 18-24 ans ne sont qu’un petit 31,6% seulement à vouloir se rendre dans leur bureau de vote pour le scrutin européen de juin.

Lutter contre l’abstention juvénile

Pour lutter contre cet abstentionnisme juvénile très tendance, Carole Sadaka, experte aixoise en alimentation durable, restauration collective et ancrage territorial des entreprises, et Jean-Philippe Saint-Jean, chef de file d’Impact for change, structure marseillaise de l’ESS qui œuvre pour l’accélération des transitions environnementales, sociales et régénératives, décident en décembre dernier de mettre en  place une campagne de sensibilisation destinée à « faire voter ces non-votants » que représente la génération Z.

« Nous nous sommes demandés ce qui pouvait intéresser les jeunes. L’alimentation nous est apparue comme une évidence. Parce que l’assiette, c’est ce qu’ils ont devant eux trois fois par jour » commente Jean-Philippe Saint-Jean. « Enfin, quand ils en ont la chance. Parce qu’aujourd’hui, 35% des jeunes sont en précarité alimentaire et 47% expriment l’intention de se tourner vers des structures d’aides pour pouvoir manger ».

L’alimentation durable, pilier central de l’Europe

Du volet social au volet écologique, l’Alimentation durable et l’Europe s’érige comme le thème central d’une grande campagne de mobilisation nationale, démarrée début mai sur les réseaux sociaux, pour booster le vote des jeunes aux européenne. Un appel au vote que l’association souhaite relayer en s’appuyant par des partenaires-réseaux « avec une grande force de frappe », à l’instar du Delta Festival marseillais et de ses 160 000 jeunes festivaliers partout en France, ou encore de MakeSens, l’acteur des programmes de mobilisation collective pour le passage à l’action vers des sociétés inclusives et durables.

« L’alimentation est un sujet très lié à l’Union européenne. Ses grands piliers européens vont être renégociés par les dirigeants d’ici 2030, comme la Politique agricole commune (Pac). C’est important que les jeunes se saisissent de leur pouvoir en allant voter et qu’ils agissent pour le futur de leur alimentation », renchérit Jean-Philippe Saint-Jean.

Une importance que « Du vote à l’assiette » souhaite démontrer aux jeunes au travers des trois axes que sont le futur de l’agriculture et des agriculteurs, l’approche du champ à l’assiette, pour faire émerger tout le système alimentaire qui s’active pour que la nourriture parvienne aux consommateurs, et la lutte contre la précarité alimentaire. « La volonté, c’est de donner aux jeunes le goût d’agir, qu’ils s’emparent de sujets qui restent encore trop éloignés des citoyens en général, et des jeunes citoyens en particulier », avance Carole Sadaka.

Des ateliers à Marseille et ailleurs

Pour y parvenir, l’association souhaite organiser un maximum d’ateliers en s’appuyant sur des structures bénévoles implantées à Paris, Lyon, Strasbourg et à Marseille. Un premier s’est déroulé en mars dernier au Récif en partenariat avec la fabrique des citoyens de demain Melting POT, quand le prochain prendra la forme d’un atelier culinaire au Monticole Culinaire au Plan d’Aou, à Saint-Antoine (15ème), le 21 mai de 18h à 20h30 (inscriptions  ici). Un moment convivial pensé pour sensibiliser un maximum de jeunes de 18-35 ans dans les quartiers nord marseillais, que « Du vote à l’assiette » espère voir relayer auprès des jeunes par les associations présentes sur place.

Les tendances du vote des jeunes pour les élections européennes 2024
Selon un sondage Elabe publié le 4 mai, 27% des électeurs âgés de 18 à 34 ans ont l’intention de voter pour le Rassemblement national le 9 juin, la liste de Jordan Bardella.  17% pour la liste de Manon Aubry, pour La France insoumise, et 9% pour la liste macroniste de Valérie Hayer, en cinquième position. La génération Z lui préfère celles des écologistes de Marie Toussaint (14%) et du parti socialiste allié à Place Publique de Raphaël Glucksmann (10%). Côté Républicains, on comptabilise 6% d’intentions de vote, quand 5% des jeunes interrogés comptent voter pour la liste communiste de Léon Deffontaines, et 5% pour la liste de Reconquête menée par Marion Maréchal.

Je partage cet article :

Facebook
LinkedIn
Email
Print
Dans la même rubrique
Depuis l'annonce de son lancement en juillet 2022, La Cité des Transitions à Marseille se faisait désirer. Avec l'arrivée de Marianne Morini, elle s'apprêt à passer à l'action....
Selon le Docteur niçois Véronique Mondain, "nous sommes dans une phase où il est impossible de considérer que le respect de seuils d’usage des pesticides puisse nous protéger"....
A l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, la Directrice Générale de la Société Eaux de Marseille signe une tribune libre pour Maintenant....
En rade d'idées originales pour sensibiliser vos collaborateurs aux enjeux climatiques ? Maintenant vous présente 10 ateliers ludiques déployés sur Aix-Marseille....
Dans le contexte on ne peut plus tendu de cette édition 2024 du Salon de l’Agriculture, la coopérative a lancé le 2 mars son étiquette solidaire. Un nouveau repère pour les consommateurs, voué à être...
L'éco-aventurier et conférencier de la sobriété revient sur son parcours d'influenceur et dévoile ses prochaines "expéditions zéro" et ses projets de documentaires à Maintenant....

LA QUINZAINE !

La newsletter de Maintenant 
c’est le rendez-vous hebdo de votre e-média de l’acclimat’Action 
🌏 sur Aix-Marseille-Provence.